Six astuces pour bien choisir le nom de son entreprise

La réforme du Code des sociétés, portée par le ministre Koen Geens, devrait être votée par le Parlement dans les prochaines semaines. Cette réforme réduit le nombre de formes juridiques possibles pour les sociétés et fait de la SRL (société à responsabilité limitée) la nouvelle version de la bonne vieille SPRL. Fiscal Team fait le point avec vous…

Comment faire pour trouver un nom d’entreprise à la fois innovant, pertinent et significatif ? L’exercice n’est pas simple et peut même très vite devenir un véritable casse-tête. Fiscal Team vous livre donc quelques conseils qui devraient vous aider à trouver la bonne appellation pour votre société.

Un nom unique, original et mémorisable

Le nom de votre entreprise doit être unique, reconnaissable et se distinguer des entreprises concurrentes. Vos interlocuteurs doivent être capables de le mémoriser et de l’identifier.

Pour trouver un nom pertinent, il faut à la fois être créatif mais aussi avoir de la méthode et de la patience. Comme nous l’avons précisé précédemment, se précipiter pourrait entraîner des erreurs difficiles et coûteuses à corriger plus tard…

Ne prenez donc pas cette étape à la légère. A moins d’un coup de génie, un bon nom ne se trouve pas en 5 minutes sur le coin d’une table ! Prenez donc votre temps pour mener d’abord seul une véritable réflexion stratégique qui sera la base de toute votre recherche de nom. Laisser ‘poser’ vos idées pendant quelques jours. Revenez-y ensuite le temps que votre cerveau puisse inconsciemment réfléchir à de nouvelles idées.

Une fois que votre réflexion sera menée, n’hésitez pas à en parler autour de vous. Organisez un brainstorming avec vos collaborateurs. Interrogez et demandez l’avis de vos futurs clients, de votre famille, de vos amis… Il y a plus dans 100 têtes que dans une !

Votre activité ou votre produit : première source d’inspiration

Votre secteur d’activité – ou le(s) produit(s) que vous allez vendre – vont vous aider à élaborer les premières pistes. La bonne méthode consiste à définir votre entreprise en y incluant ses valeurs, son univers, son concept, ses produits ou services ainsi que votre type de clientèle. 

Si votre nom est évocateur, sa compréhension sera d’autant plus facile. Il se fera par simple association d’idées et s’ancrera davantage dans les mémoires.

Vous pouvez susciter une réaction soit de manière textuelle, soit grâce à la sonorité et à la phonétique. N’hésitez donc pas à jouer avec des synonymes, des acronymes, faire des jeux de mots,… Ces astuces aident à la mémorisation.

Enfin, veillez à ce que votre nom se différencie de celui de vos concurrents. Des syllabes similaires ou des mots se ressemblant peuvent induire en erreur et mener à une confusion au sein du marché.

Un nom court et simple

Se démarquer ne veut pas dire ‘faire compliqué’. La règle d’or en la matière est de rester simple ! Le nom doit être agréable à lire ou prononcer et facile à comprendre. Plus votre nom sera court (un nom en deux ou trois syllabes), plus il sera impactant. Evitez donc les noms alambiqués et à rallonge.

Vous pouvez même inventer un mot ou choisir une abréviation. C’est ce qu’ont fait les géants comme Google, Yahoo, Flickr ou Tumblr ! C’est certes un choix délicat mais s’il est pertinent, cela fonctionne.

Par ailleurs, vous n’êtes pas obligés non plus de choisir un nom en français. S’inspirer d’une langue étrangère peut s’avérer original et amusant. C’est particulièrement le cas sur notre petit territoire. Avec la frontière linguistique, votre nom doit être aussi compréhensible au nord qu’au sud du pays.

Et si l’inspiration ne vient pas…

Et si après des heures de brainstorming, rien de concret ne vient… pas de panique ! Beaucoup de grandes entreprises portent le nom de leur fondateur (Boeing, Bayer,…). Utilisez votre propre nom peut être une solution.

Voyez à long terme

Même si votre entreprise est encore jeune et de petite taille, n’hésitez pas à penser à l’avenir. Ne faites pas l’erreur de  vous concentrer sur un seul produit. Au fil des années, vous serez sans doute amené à transformer votre offre. Votre nom devant être utilisable pendant plusieurs années, il vaut donc mieux voir grand tout de suite.  C’est d’autant plus vrai quand on sait que changer le nom d’une entreprise peut coûter beaucoup d’argent et de temps.

Votre nom est-il disponible ?

Dernière étape indispensable, vérifiez que le nom que vous avez choisi n’est pas déjà pris et qu’il est légalement utilisable.

Cette remarque vaut tout autant pour la création de votre site web. Si le nom de domaine est déjà employé, trouvez un autre nom ou une manière intelligente de l’abréger.

Si vous travaillez uniquement sur la Belgique, vous pouvez vous limiter à l’extension « .be », ça réduira le nombre de possibilités.

Euréka, vous avez trouvé votre nom ! C’est le moment de lancer votre activité…

Vous avez trouvé le nom de votre future entreprise, bravo ! Mais il vous reste sans doute des questions quant aux démarches initiales à effectuer pour démarrer votre activité.

Quelle forme juridique adopter (startup, TPE, PME,…) ? Quelles sont vos obligations comptables et légales ?…

Fiscal Team vous accompagne dans le démarrage de votre entreprise. Pour les jeunes entrepreneurs, nous avons conçu un pack « création et démarrage » qui rassemble tous les éléments d’un bon encadrement pour effectuer vos premiers pas.

  • Accompagnement à la création : toutes les démarches initiales via Fiscal Team. Un plan de route simple pour bien démarrer.
  • Un tarif tout compris : simple, transparent et connu à l’avance. Adapté la première année pour les startups.
  • Société ou personne physique ? Des conseils avisés et des explications claires.
  • Une comptabilité full web : tenue par vous ou par nous.

Vous pouvez vous appuyer sur l’expérience de l’ensemble de nos collaborateurs, conseillers fiscaux, experts en gestion financière et en comptabilité d’entreprise pour vous accompagner dans cette phase de création:

  • Démarches initiales / plan de route
  • Constitution, rédaction de statuts, accompagnement du Notaire pour les aspects fiscaux
  • Plan financier légal
  • Apports en nature ou quasi-apports
  • Valorisation de la clientèle

Notre équipe vous donnera des conseils sur mesure concernant ces différents points et bien d’autres encore comme la fiscalité et la sécurité sociale.