Baisse de l’IPP: la réforme dans l’impasse

Rien ne va plus au sein du Conseil supérieur des Finances où des querelles de chapelle bloquent la grande réforme de l’IPP souhaitée par Johan Van Overtveldt. Initialement attendu pour fin 2018, le rapport final ne sera pas publié.

On en parle depuis quelques temps déjà et elle était très attendue. Trop, peut-être… Aujourd’hui, la grande réforme de l’IPP est dans l’impasse.

À la fin de l’an dernier, le Ministre des finances, Johan Van Overtveldt, avait demandé au Conseil supérieur des Finances de travailler à une réforme de l’impôt des personnes physiques. Le rapport final était attendu pour la fin 2018, mais ce délai ne sera pas tenu, en raison des querelles qui paralysent le conseil.

Son président Herwig Joosten vient de remettre sa démission. « Joosten en avait marre des petits jeux politiques », confie une source anonyme au journal L’Echo. Le gouvernement doit donc trouver un nouveau président. En attendant Herman Matthijs, professeur à la VUB, assurera l’intérim.

« Les travaux se poursuivront avec comme priorité la préparation d’un rapport qui devra être livré au début de l’an prochain et qui devra contenir les fondements d’un tax shift 2.0 », martèle Johan Van Overtveldt. La méthode Coué?

En coulisse, il se murmure qu’Herwig Joosten était en situation de conflit « irrémédiable » avec un des membres de l’équipe chargée de la réforme fiscale, lequel « refusait de calculer des propositions auxquelles il ne croit pas », selon la même source, citée par l’Echo. Le tout sur fond de débats idéologiques sur le terrain politiquement très sensible de l’impôt.

Aux yeux de nombreux contribuables, l’impôts des personnes physiques reste en effet trop élevé dans notre pays. D’où les grands axes de cette réforme, tracés par Johan Van Overtveldt: elle doit augmenter la différence entre les revenus du travail et les allocations.

Le projet devrait aller dans le sens d’une simplification et d’une baisse des impôts, financée en tout ou en partie par des glissements vers d’autres impôts.

« Ce projet de réforme de l’impôt des personnes physiques est très important. Il n’est pas acceptable qu’il soit victime des querelles au sommet du Conseil supérieur des Finances, » conclut la même source.

Johan Van Overtveldt a depuis mis de l’ordre dans sa boutique et remplacé le fonctionnaire récalcitrant. Le travail reprend…

La baisse de l’IPP annoncée verra-t-elle le jour avant la fin de la législature? Les paris sont ouverts…