Une aide supplémentaire pour les PME et les indépendants wallons

23 Avr 2020 EntrepreneuriatNews

Les mesures d’aide sont différentes en fonction des Régions… Alors que la Flandre octroie une aide exceptionnelle de 160 euros par jour de confinement, la Wallonie a tardé à se mobiliser. Fort critiqué, le gouvernement wallon vient de débloquer une seconde enveloppe d’urgence de 235 millions d’euros…

Le manque à gagner de milliers d’indépendants belges continue de se creuser suite à l’arrêt imposé de l’activité dans les secteurs non-essentiels. En attendant qu’un déconfinement progressif se profile, les indépendants et les PME doivent doivent se contenter des aides offertes par le gouvernement fédéral.

Mesures fédérales

Comme expliqué dans notre article concernant les Nouveaux reports pour le paiement de la TVA et du précompte, le gouvernement fédéral avait accordé un premier ‘ballon d’oxygène’ aux entreprises et aux indépendants touchés par les conséquences de la crise sanitaire.  Pour rappel :

  • Report des cotisations sociales pour mars et avril
  • Possibilité de demander une dispense de cotisations auprès des caisses d’assurances sociales
  • Plan de paiement, exonération des intérêts de retard et report des amendes pour non-paiement du précompte professionnel, de la TVA, de l’IPP, de l’impôt des sociétés et enfin de l’impôt des personnes morales.
  • Moratoire sur les faillites.

Deux aides en Wallonie

Pour un indépendant wallon, deux aides étaient jusqu’ici proposées :

  • Premièrement, une prime régionale unique de 5.000 euros. Selon RTL info, les 10.315 premiers demandeurs dont le dossier était complet ont reçu, ce 21 avril, le paiement de cette prime de 5.000 euros et 31.411 autres ont reçu une demande de renseignements complémentaires.
  • Deuxièmement, le droit passerelle : une compensation mensuelle de 1.614,10 euros (avec charge de famille) ou 1.291,69 euros (sans charge de famille). Selon les infos relayées par RTL info, près de 350.000 indépendants ont déjà introduit une demande pour le droit passerelle.

Flandre : 160 euros par jour de confinement

Malgré le lots de mesures fédérales, certaines différences de traitement se font sentir que l’on exerce son activité au nord ou au sud du pays. En Flandre, les indépendants et PME touchés par l’inactivité due au coronavirus reçoivent effectivement une aide complémentaire de 160 euros par jour de confinement en plus d’un forfait fixe de 4.000 euros. Pour les indépendants wallons, qui se demandent tous les jours comment ils vont tenir, cette différence est vécue difficilement.

285 millions d’euros de plus pour la Wallonie

Face au mécontentement croissant, des organisations patronales telle que l’Union des classes moyennes sont montées au créneau pour dénoncer le fait que la Région Walonne avait oublié des milliers d’indépendants. Face à la pression, ce 22 avril, le gouvernement wallon a finalement  débloqué une deuxième enveloppe d’urgence de 285 millions d’euros, explique le quotidien l’Echo.

Ce budget supplémentaire va servir principalement à financer deux axes de l’aide apportée aux indépendants. D’une part, dès ce 23 avril, une série de nouvelles activités économiques jusqu’ici exclues des mesures, mais impactées par la crise, pourront bénéficier du forfait de 5.000 euros.

D’autre part,  d’autres pans de l’économie qui ont dû arrêter substantiellement leur activité en mars et avril vont recevoir une indemnisation forfaitaire de 2.500 euros. On pense par exemple aux professions paramédicales.

À côté de ces aides directes, la Région s’est accordée avec la Sowalfin, la Société Wallonne de Financement et de Garantie des Petites et Moyennes Entreprises, pour proposer un prêt de maximum 45.000 euro aux indépendants et aux entreprises. Baptisé « ricochet », ce prêt a pour objectif de donner un coup de pouce à ceux qui ont besoin de trésorerie pour passer le cap, mais aussi à ceux qui utiliseront leurs liquidités pour acheter des fournitures afin de redémarrer leur activité.

Depuis le début de la crise, la Région Wallonne aura au total mobilisé 518 millions pour aider ses PME et indépendants. Suffisant ? Chacun jugera…

Plus d'actualité

Retour aux actualités