Fêtes de fin d’année : combien les Belges ont-ils dépensé en moyenne ?

Les fêtes de fin d’année sont derrière nous : cadeaux, repas de famille, fêtes entre amis, sapins, décorations, champagne, foie gras, feux d’artifices,… Casse-tête financier pour les uns, moment de plaisir pour ceux qui sont plus à l’aise, le budget disponible pour les fêtes est surtout un mètre-étalon du moral économique des Belges.

Comme chaque année, Deloitte, la société d’audit, de conseil et de fiscalité, se penche sur  le budget que dépensent les Belges en cette période particulière de l’année. Cette enquête portant sur les achats de Noël a été menée dans dix pays d’Europe occidentale et orientale  à savoir : l’Autriche, la Belgique, l’Allemagne, l’Italie, la Pologne, le Portugal, la Russie, l’Espagne, les Pays-Bas et le Royaume-Uni.

Combien les ménages belges dépensent-il pendant les fêtes ?

D’après les résultats de Deloitte, les Belges dépensent un budget moyen de 441 euros pour les fêtes de fin d’année. C’est donc 9 euros de plus que l’année passée pour la même période, soit une augmentation de 2%. Ces dépenses seront pour la plupart réalisées dans des magasins physiques.

Quels cadeaux ont la cote pour cette édition ?

Deux nouveaux types de cadeaux de Noël font leur apparition sur la liste de vœux pour Noël 2018 : les cadeaux charitables et les abonnements aux plateformes en ligne. En effet, 7% des Belges (parmi lesquels plus de femmes que d’hommes) aimeraient recevoir un cadeau au service d’une bonne cause. Alors que 9% des Belges indiquent souhaiter recevoir un abonnement à Netflix ou Spotify, par exemple.

« Avec les possibilités de faire des dons en ligne, les abonnements vidéo et bien d’autres options, les préférences changent vite lorsqu’il s’agit d’offrir un cadeau », détaille Agné Vezbergiené, Director Consumer Products and Services chez Deloitte Belgique.

Pour le reste, pas de grandes surprises à Noël et à la Saint-Sylvestre… Parmi les principaux postes de dépense, on retrouve principalement les cadeaux, la nourriture et les boissons. Les présents favoris des Belges restent les étrennes en argent liquide (une spécificité bien de chez nous), suivi par les livres, les chèques-cadeaux et les sorties au restaurant.

Le Belge, plutôt généreux ou économe?

A l’échelle de l’Europe, les Belges se classent parmi les plus économes, la moyenne européenne du budget consacré aux fêtes étant de 456 euros. Les Russes et les Polonais sont ceux qui dépensent le moins (respectivement 284 et 322 euros), à l’inverse des Espagnols et des Britanniques qui se montrent les plus généreux atteignant des moyennes respectives de 646 et 599 euros.

« De nombreux consommateurs dépenseront avec modération parce que leur perception de l’économie reste très prudente » précise Agné  Vezbergiené. « 38% des personnes interrogées sont pessimistes quant à l’évolution économique, et 43% s’attendent à une détérioration de l’économie en 2019. Ceci dit, cette perspective négative n’affectera pas directement les budgets de Noël, qui continuent d’augmenter. »