Coronavirus : encore un geste fiscal vers les Bruxellois

L’administration fiscale bruxelloise assouplit les délais de paiement du précompte immobilier suite à la crise du coronavirus : les contribuables de la capitale auront deux mois supplémentaires pour le payer.

Suite à l’épidémie de coronavirus qui étrangle l’économie, l’administration fiscale bruxelloise fait un geste financier en direction des ménages Bruxellois. Les exigences paiement en matière de paiement du précompte immobilier vont en effet être assouplies, indiquent plusieurs sources.

Deux mois de délai supplémentaire

Concrètement, cette mesure rallongera de deux mois le délai de paiement de cet impôt pour les Bruxellois. Une décision prise « pour une cohérence maximale avec les mesures prises par le Fédéral« , indique Le ministre bruxellois des Finances Sven Gatz (Open Vld).

Pour tous, sans justification

Précisons que cette mesure est valable quelle que soit la situation financière du contribuable. Il ne sera donc pas demandé aux Bruxellois de prouver que leurs revenus ont baissé suite à la crise du coronavirus.

Le précompte immobilier (PrI) est un impôt régional sur les biens immobiliers (maisons, appartements, terrains …) que le propriétaire doit honorer annuellement. Habituellement, après réception du courrier officiel de l’administration, le contribuable  dispose de deux mois pour s’acquitter de son PrI. Cette année, les Bruxellois disposeront de deux mois supplémentaires, soit un total de quatre mois, pour régler cet impôt.

Et en Wallonie ?

Les autres Régions vont-elles se mettre au diapason de l’administration fiscale bruxelloise ? C’est possible… La porte-parole du ministre wallon des Finances, Jean-Luc Crucke (MR), a annoncé que ces mesures étaient actuellement à l’étude en Région wallonne, note L’Echo.