Comment comparer les taux des crédits hypothécaires ?

Vous avez trouvé la maison de vos rêves ? Vous comptez avoir recours à un crédit hypothécaire ? Quels sont les pièges? Comment s’y prendre pour comparer les offres? Fiscal Team vous livre ses trucs et astuces pour trouver le crédit hypothécaire taillé à votre mesure.

  1. Méfiez-vous des ventes liées

Premier conseil : ne vous ruez pas sur le meilleur taux qu’on vous proposera. En effet, le taux ne dit pas tout et peut cacher d’autres frais qui, in fine, pourraient faire grimper votre note. Un exemple ? Dans certaines banques, vous obtenez une réduction de taux sur votre crédit hypothécaire à condition que vous contractiez une assurance « solde restant dû » ou une assurance incendie dans le même établissement. On parle alors de vente liée. Certains établissements bancaires demandent aussi à leurs clients de domicilier leur salaire sur un compte de la banque. Vous l’avez compris : un taux à première vue intéressant peut s’avérer nettement moins avantageux si vous intégrez dans votre calcul des primes d’assurance plus élevées.

  1. Gare au TAEG

Depuis avril 2017, les organismes de crédit doivent afficher le « taux annuel effectif global », le fameux TAEG d’un crédit. Le TAEG intègre les intérêts, mais aussi les primes d’assurances et tous les frais administratifs liés à l’emprunt. Peut-on pour autant s’y fier ? Pas forcément. Le TAEG qu’une banque vous présente lors de votre premier entretien n’est pas du « sur mesure ». Lors du premier contact, pas mal de banques mentionnent dans le TAEG des tarifs standard pour une assurance solde restant dû, mais ne tiennent pas compte de votre âge. Prudence, donc…

  1. Comparez les fiches ESIS

Autre astuce pour s’assurer d’être correctement informés : comparer la fiche ESIS des diverses institutions.

La fiche ESIS est un document standardisé indiquant non seulement le taux annuel effectif global mais aussi d’autres informations importantes. Ainsi, si vous optez pour un crédit à taux d’intérêt variable, elle devra mentionner clairement que le montant des remboursements peut augmenter et reprendre le montant maximum que vous pourriez être amené à payer.

  1. Faites un tour de table complet

La méthode qui consiste à faire le tour des offres pour trouver le taux le plus avantageux possible reste la meilleure option. Des comparateurs de prix en ligne  vous permettent de faire chez vous une simulation de crédit. Vous y obtiendrez un tarif serré. Vérifiez néanmoins que les primes affichées pour les assurances sont correctes, parce qu’elles ne sont généralement pas calculées sur mesure. Prenez ensuite votre courage à deux mains et allez frapper à la porte des banques en leur demandant si elles peuvent s’aligner sur ces tarifs. Comparez tant le taux de l’emprunt que les primes des assurances. Assurez-vous que les données de base sont les mêmes dans chaque offre: montant de l’emprunt, durée, type de taux d’intérêt,  garanties et assurance habitation, pourcentage du montant emprunté qui est couvert dans l’assurance solde restant dû, etc.

C’est la meilleure façon de ne pas comparer des pommes et des poires…