5,5 milliards d’euros supplémentaires sur les comptes d’épargne belges

Un bas de laine même pour rien…

Chez nous, si les comptes d’épargne n’affichent qu’un très maigre taux d’intérêt autour de 0,11% et que l’épargne ne rapporte donc quasiment rien, les Belges continuent pourtant de se constituer le traditionnel bas de laine.

234,5 milliards d’euros dorment

Selon une enquête réalisée récemment par les quotidiens De Tijd/L’Echo auprès de 9 établissements bancaires, les Belges ont placé au total 5,5 milliards d’euros supplémentaires sur leurs comptes d’épargne au premier semestre 2018. Au total, 234,5 milliards d’euros seraient actuellement parqués sur les livrets d’épargne. Soit une augmentation de 2,5%, qui dépasse les 2,1% constatés tout au long de l’année passée.

Le belge est prévoyant…

Selon une autre étude, menée par l’ING International Survey sur les statistiques 2017, environ 68% des citoyens belges déclarent détenir de l’épargne. De manière générale, dans cette enquête, tous les chiffres concordent pour démontrer que les ménages belges ont un patrimoine financier net important. Ainsi, dans 1 ménage sur 4, le matelas de sécurité constitué équivaut à au moins un an de revenu net. S’il est recommandé de posséder 3 mois de revenu net du ménage pour être en mesure de faire face à des imprévus sans devoir emprunter, on peut donc en conclure que le citoyen belge est particulièrement prévoyant.

Et n’aime pas les dettes !

Autre donnée intéressante: si 54% des Belges déclarent qu’ils n’ont pas de dette personnelle autre qu’un emprunt hypothécaire, seuls 27% des personnes interrogées disposeraient d’un montant inférieur ou égal à ces trois mois.